Septembre 2018, Bretagne Réunie choisit le droit d’option et non la manifestation

Septembre 2018, Bretagne Réunie choisit le droit d’option et non la manifestation

Inutile de rappeler ici à chacun d’entre nous le traumatisme subi par le découpage territorial de 2015 et l’immense frustration de la majorité des Bretons de voir encore une fois le dossier de la réunification reporté sine die. Cependant à y regarder de plus près, la loi sur cette réforme nous entrouvre pour ne pas dire ouvre, un droit dit d’option qui permet à un département de changer de région administrative.

Depuis 1976 Bretagne Réunie – appuyée par vous, adhérents, sympathisants et structures associatives bretonnes, a pris la tête de la revendication légitime d’une Bretagne à 5 et il nous a aussitôt paru logique de faire jouer les articles L. 1112-15 et L. 1112-16 du code général des collectivités territoriales en permettant donc aux citoyens, au travers d’une pétition, de demander au Président du Conseil Départemental de Loire-Atlantique d’organiser une consultation auprès de ses administrés. En d’autres termes, de faire jouer le droit d’option.

Si depuis 1954 date de la création des Régions de Programme ou 1963 des 21 régions administratives françaises on ne peut pas dire que leur création aura été le fruit de la concertation avec le citoyen mais la seule décision de Paris, a contrario Bretagne Réunie s’affiche clairement dans un processus démocratique.

Bretagne Réunie se bat donc bec et ongle pour la démocratie, comme elle agit dans la légalité. Elle le prouve une nouvelle fois en prenant à bras le corps ce droit de pétition. À la date d’aujourd’hui, Bretagne Réunie a déjà collecté 62 500 signatures. Il est à noter que cette pétition pour être recevable doit être relevée sur papier et non par voie numérique, ce qui permet de nous faire dire « …du jamais vu dans le monde pétitionnaire ! » et ne s’adresse qu’aux inscrits des listes électorales du 44.

Pas une autre pétition sur le département de la Loire-Atlantique n’a réuni autant de citoyens autour d’une envie de décider. Aujourd’hui nous avons déjà fait l’événement improbable !

Toutes les semaines nous sommes présents sur nombres de places publiques et de manifestations populaires pour glaner ces 100 000 signatures et nous avons créé ainsi un lien privilégié avec nos concitoyens. Bon nombre de candidats aux diverses élections peuvent jalouser la proximité que Bretagne Réunie a su créer au fil de ces rencontres…

Cette collecte, fruit du travail de nos militants mais aussi de nos adhérents est déjà une réussite. Il nous faut néanmoins poursuivre nos efforts et y consacrer toute notre énergie et notre temps pour gagner les 100 000 signatures indispensables au lancement tant attendu du processus de réunification.

En septembre 2018, dans l’agenda de Bretagne Réunie, il n’y aura pas de place pour toute autre action que la collecte des signatures. Pas plus qu’il n’y a pas place pour les incantations ou appels à manifester pour « prendre » la réunification… dans la rue ?

Bretagne Réunie n’a certes pas choisi la voie de la facilité ou de la démagogie en se plaçant dans une posture qui n’offre aucun lendemain, mais en choisissant bien au contraire la position d’une association citoyenne et responsable.

Réunir ces 100 000 signatures, c’est créer un contexte pour l’organisation d’une manifestation avant mars 2019 (date de fin du droit d’option) pour ensuite inviter le Conseil départemental de Loire-Atlantique à enclencher une consultation qui peut créer un véritable avenir à notre projet de réunification.

Pour Bretagne Réunie, la réunification est un projet qui doit-être porté par la majorité des Bretons, tant sa société civile que les élus qui les représentent. Relevons les défis que le système nous impose ! Nous en sortirons plus forts, plus aguerris et donc gagnants !

En cette période de fête du football planétaire, imaginez que nous avons déjà rempli l’équivalent d’un Roazhon Park + un stade de la Beaujoire de signataires de la pétition. Champions !

Ne perdons pas une seconde, enchaînons les collectes dans cette dernière ligne droite qu’est la rentrée de septembre ! Un agenda précis des actions sera à votre disposition sur www.bretagnereunie.bzh. Nous vous attendons des 5 coins de Bretagne pour contribuer à cet incroyable défi qu’est la collecte des 100 000.