Les 105 000 signatures ont bien été déposées à l’Assemblée Nationale.

Une quinzaine de députés ont répondu à l’appel de l’invitation du député Yannick Kerlogot, organisateur de la réception. Il est important de souligner que ce groupe de parlementaires représentait l’ensemble des partis démocrates.

Tous ont reconnus les manquements dans le traitement des 105 000 signatures de la pétition pour le droit d’option. Tous ont soulignés la nécessité d’aller de l’avant et leur souhait de voir très bientôt des projets ou propositions de loi.

A l’occasion du débat sur une nouvelle collectivité Alsacienne, les députés nous ont bien précisé qu’aujourd’hui le droit à la différenciation était pris en considération. C’est dans le cadre de la différenciation que la réunification pourrait aboutir.

Bretagne Réunie se réjouit de ces soutiens mais reste plus que jamais mobilisée et attentive aux mesures qui seront prises dans les prochains mois.