11 siècles d’histoire en bref

Depuis le IXème siècle :

La Bretagne à l’Ouest de l’Europe et de la France

 

Le territoire de la Bretagne se caractérise par une remarquable homogénéité. Les frontières de la Bretagne se stabilisent vers l’an 850 suite au traité d’Angers (851). D’abord un royaume sous Eripsoé (851), elle devient ensuite un duché indépendant. Après le traité d’Union de 1532, la Bretagne devient, la Généralité de Nantes ou le Gouvernement Général de Bretagne.

 

Les limites territoriales restent inchangées et le comté de Nantes (préfecture de Loire-Atlantique) en fera toujours partie sans aucune interruption.

15  janvier  1790

Création des départements

En 1790 le décret de l’Assemblée Nationale du 15 janvier divise la Bretagne en 5 départements. Celui-ci met fin à l’administration provinciale.

.

1941

La partition

Le décret 2727 de 1941 promulgué par le gouvernement de Vichy crée la « région d’Angers ». La Bretagne est amputée de la Loire-Atlantique, département le plus industrialisé de Bretagne.

Ainsi, la Bretagne perd son homogénéité et est affaiblie économiquement.  

Guidés par Michel NOURY les nantais dénoncent la partition du territoire breton et organisent un rassemblement devant la statue d’Anne de Bretagne.

Il crée l’association B5 (Bretagne à cinq départements).

1956

Régions de programme

Le 28 novembre 1956 la 4ème République instaure des régions de « programme » et donne naissance à la région technocratique dite « Pays de la Loire ». Ces régions n’ont, pour ainsi dire, aucune prérogative.

 

1972

Création de la région technocratique des Pays de la Loire

La loi N° 72-619 du 5 juillet 1972 valide la création de la région technocratique des Pays de la Loire sans aucune consultation des populations directement concernées.

1982

1ère élection au suffrage universel direct.

 

Les régions technocratiques prennent corps.

1998 à 2003

Une forte revendication

Les 9 sondages réalisés entre 1998 et 2003 confirment que 68% de la population bretonne veut la réunification de la Bretagne

2004

Propagande identitaire des Pays de la Loire

Avec l’arrivée du Président Auxiette la région des PDL (Pays de Loire) va financer (25 millions d’€ en 2009) de vastes propagandes identitaires pour que sa région gagne en visibilité et en légitimité. Il va créer un homme nouveau, le « ligérien ».

Malgré cela, tous les sondages réalisés entre 2009 et 2014 prouvent que les habitants de Loire-Atlantique veulent la réunification du territoire breton.

2008

Lancement de la réforme des collectivités territoriales: Quinquennat Sarkozy

Le Président Sarkozy lance la réforme des collectivités territoriales. Le sondage commandé par le 1er Ministre Fillon confirme que 68% de la population bretonne veut la réunification.

Le rapport Balladur préconise la réunification de la Bretagne dans la 1ère mouture de son rapport. Le député Ayrault utilise son réseau pour faire supprimer cette recommandation.

2014 :

Réforme des collectivités territoriales :
Quinquennat Hollande

Le président de la République François Hollande lance à son tour une réforme des collectivités territoriales. Il souhaite passer de 22 régions à 13.

En juillet, Le 1er Ministre annonce sur la chaine de télévision BFM qu’il n’est pas question de revenir aux provinces de l’Ancien régime qui mettraient en péril l’unité de la France. Le Ministre de l’Intérieur confirmera cette idéologie lors d’un audit réalisé par le Président de la Commission des lois, Jean-Jacques Urvoas. 

Les « centralisateurs » appelés jacobins qui ne veulent pas d’une Bretagne forte veulent créer une nouvelle région intitulée Grand-Ouest en fusionnant les régions Bretagne et Pays de la Loire. Ainsi la Bretagne se trouverait noyée dans une trop vaste région et perdrait son image positive garant de son économie. Pour les jacobins, toutes les fusions sont possibles exceptée la réunification. Les bretons rejettent en masse cette fusion suivant le sondage LH2 de juillet 2014 (90% contre la fusion).

Le 24 juillet, une carte des régions françaises en votée par l’Assemblée nationale laissant la Bretagne sous la tutelle de l’Etat. La Réunification de la Normandie est actée, pas celle de la Bretagne. Ainsi, en France, il y a de bons et de mauvais français…   

2014

Mobilisations

Le 19 avril 2014, 12 000 personnes manifestent à Nantes pour la réunification.

Le 28 juin 2014, ce sont 17 000 personnes qui descendent dans la rue.

Le 27 septembre 2014, nous sommes 40 000

Membre de l’agence des droits fondamentaux des minorités de l’Union Européenne

L’Association qui milite pour la REUNIFICATION bretonne, via le retour du département de Loire Atlantique (N°44) en région Bretagne administrative