C’est fait!

Le Gwenn ha Du pavoise la cour principale de l’Hôtel de ville de Nantes.

Dès 1989 Patrick PELLEN alors conseiller municipal sous les couleurs de l’Union Démocratique Bretonne militait auprès du maire de Nantes un tel pavoisement. Le maire, Jean-Marc AYRAULT, refusant le pavoisement de la mairie , lui avait accordé la pose d’un mât cours des cinquante Otages.

Aujourd’hui l’identifiant breton et international flotte symboliquement au cœur de Nantes. La ville de Nantes réaffirme ainsi ses racines bretonnes ce qui n’est pas rien au regard des six dernières décennies.

pour revire ce moment : https://www.facebook.com/watch/?v=444240049947140

ut tristique tempus Donec amet, leo. vel, felis