Il y a 2 ans déjà, Bretagne Réunie remettait au Président du Conseil départemental de Loire-Atlantique, Philippe Grosvalet, une pétition de 105 000 électeurs demandant un débat et un vote en faveur d’une consultation des habitants de ce territoire, sur la nécessité ou non de réunifier la Bretagne. 

Ce dernier refusait, malgré la loi, d’inscrire la demande des pétitionnaires à l’ordre du jour de la session de décembre 2018. 

D’un coup de revers de main, il détruisait la démarche citoyenne et le magnifique travail de  terrain de Bretagne Réunie.

Bretagne Réunie ne pouvait pas passer sous silence ce triste 2ème anniversaire.

Sous l’impulsion du Conseil d’administration de Bretagne Réunie, une délégation (crise sanitaire oblige) s’est donc donné rendez-vous devant l’Hôtel du département, ce samedi 5 décembre.

Pour rappeler au Président Grosvalet son grave manquement, Bretagne Réunie a positionné une poubelle devant le parvis comportant un pictogramme avec une mention tout à fait réaliste : »Votre pétition a retenu toute notre attention ». 

Les échéances électorales approchant Bretagne Réunie compte bien revenir sur l’attitude indigne d’un élu prétendant défendre la démocratie. 

dictum dapibus consectetur accumsan leo mi, mattis ipsum id,